En Suisse, comme dans le reste du monde, la digitalisation prend de plus en plus d’ampleur. L’économie entière fait face à une transformation digitale à la fois inévitable et fulgurante. Les technologies de l’information et de la communication (IT) ont un fort impact sur les activités économiques et plus particulièrement sur le marché du travail suisse.

Les exigences du marché sont de plus en plus pointilleuses et élevées en matière de compétences professionnelles et informatiques. Face à ce besoin grandissant, la Suisse risque d’affronter une pénurie d'informaticiens d’ici 2028, malgré un salaire médian intéressant pour ces métiers.


Informaticiens suisses : la pénurie


Prévisions pour 2028

Actuellement, la Suisse compte près de 242'600 spécialistes en IT, dont environ :

  • 79'400 experts en développement web ;
  • 31'400 analystes système ;
  • 15'000 ingénieurs en design multimédia ;
  • 15'300 spécialistes en ingénierie des systèmes.

Les prévisions montrent que d’ici 2028, plus de 30'000 spécialistes seront à la retraite et plus de 36'000 experts iront vivre à l’étranger.

Découvrir toutes nos formations

Selon les éventuels changements structurels et les données économiques, le secteur des TIC créera plus de 54'300 nouveaux emplois. Le pays aura ainsi besoin de plus de 117'900 experts.

Diverses offres de formations professionnalisantes proposent des diplômes fédéraux reconnus. De nombreux parcours d’étude existent afin de répondre au mieux aux besoins du secteur. Pourtant, l’effectif des nouveaux diplômés d’ici 2028 reste encore insuffisant.

Selon les statistiques, seulement 38'000 nouveaux experts entreront sur le marché de l’emploi pour les 7 années à venir, loin de compenser l’offre d'emploi en hausse.

On estime également que près de 44'000 spécialistes IT à la recherche d’un avenir professionnel plus radieux se tourneront vers la Suisse durant cette même période. Quoi qu’il en soit, l’offre n’arriverait toujours pas à compenser la demande dans ces professions si des actions concrètes ne sont pas menées.

 

L'anticipation des entreprises pour former les futurs informaticiens

Afin d’essayer de renverser la tendance, bon nombre d’entreprises investissent des sommes considérables dans la mise en place de programmes de formation. Ceux-ci visent surtout à optimiser et renforcer les ressources techniques en termes d’informatique afin de faire face à cette éventuelle pénurie.

informaticiens

L’idée est de favoriser un environnement d’apprentissage adapté à l’économie actuelle et future. Les entreprises forment dès à présent les relèves de demain pour ne pas être confrontées à un manque de personnel qualifié. Le fait de disposer des compétences à la fois suffisantes et surtout adaptées aux besoins du secteur constitue un véritable coup d’avance par rapport à la concurrence.

L’objectif de cette action préventive est également de constituer une équipe beaucoup plus polyvalente et apte à faire face aux évolutions du marché.

Les futurs informaticiens bénéficieront d’une formation professionnelle au développement et l’intégration de progiciels, à la gestion et la maintenance des systèmes informatiques, etc.

Parallèlement à cela, d’autres entreprises s’orientent vers le marché des services IT afin de pouvoir tirer profit de cette future pénurie d’informaticiens. Elles pourront proposer différentes offres de services informatiques délocalisés.


Des pistes pour résoudre cette pénurie ?


Une croissance du nombre d’employés de l’IT en Suisse quatre fois plus forte que la moyenne

Le secteur de l’IT fait partie des plus prometteurs en Suisse romande. Il affiche un taux de recrutement annuel en hausse dans le secteur privé. Cette augmentation des offres d’emploi représente une excellente opportunité pour les jeunes professionnels et les informaticiens en herbe.

La Suisse offre ainsi un environnement idéal pour les spécialistes qui souhaitent construire leur carrière dans le domaine des NTIC et de l’informatique.

A ce jour, l’IT regroupe plus de 242'600 spécialistes, ce qui est 4 fois plus important que la moyenne dans les autres secteurs d’activité.

Ce marché offre des perspectives d’emploi particulièrement intéressantes, surtout sur le long terme. De plus, un spécialiste IT peut s’intégrer dans presque tous les secteurs économiques, outre les différentes branches de l’IT représentées par les sociétés de services informatiques.

La forte croissance du nombre d’employés qui se tournent vers l’IT peut se présenter comme une solution à la pénurie de talents dans ce domaine. L’essor du secteur peut aussi encourager les jeunes à se lancer dans les métiers de l’informatique : chef de projet informatique, spécialiste en développement web et applications, technicien de maintenance, etc.


De nombreux étrangers travaillent dans l’IT en Suisse

L’immigration de talents représente également une piste de solution face à l’éventuelle pénurie dans le secteur IT. Selon les chiffres actuels, le taux d’immigration de talents dans l’IT s’élève à 12 % contre 7 % dans les autres secteurs. Si cette progression reste constante sur les années à venir, la Suisse ne manquera plus que de 14'000 informaticiens.
De plus en plus d’étrangers choisissent la Suisse pour s’épanouir dans le monde de l’IT. Toutefois, l’immigration dépend davantage de la législation et des politiques en vigueur, que de la pénurie de spécialistes IT.


Informaticien suisse : un métier bien payé


Salaire au-dessus de la moyenne nationale

En Suisse, les informaticiens sont classés parmi les métiers les mieux payés du pays, après ceux de la banque, de l’assurance et de la biotech. En haut de la structure des salaires, un cadre inférieur œuvrant dans le domaine de l’IT peut gagner plus de CHF 130'000 par an.

Pour la majorité des postes dans les services IT, le salaire brut est 3 % plus élevé que la moyenne nationale. Certains cantons offrent également des rémunérations beaucoup plus élevées, comme Genève, Zurich ou encore Bâle.


Top 5 des métiers IT les mieux payés en Suisse

Parmi les métiers les mieux payés du secteur IT en Suisse, quelques postes sortent du lot :

  • Un architecte IT confirmé gagne un salaire de CHF 11'457 par mois pour un niveau senior et CHF 6'892 pour un jeune sans expérience ;
  • Un consultant IT senior est payé à hauteur de CHF 10'556 mensuel, contre CHF 5'781 pour un débutant ;
  • Un chef de projet IT confirmé gagne CHF 10'462 par mois contre CHF 5'519 pour un jeune sortant ;
  • Un Business Analyst confirmé peut gagner jusqu’à CHF 10'231 par mois, contre CHF 5'062 pour un junior ;
  • Le salaire mensuel d’un Data Scientist en suisse confirmé s’élève à CHF 10'019, contre CHF 5'917 pour un jeune diplômé.

 

Nouveau call-to-action

Abonnez-vous à notre blog Suivre un cours n'aura jamais été aussi agréable, nous vous le garantissons !

ITTA en bref

  • Formateurs certifiés et multilingues

  • Accrédité par les principaux éditeurs du marché

  • Certifié EDUqua, ISO 9001, ISO 29990, IQnet

  • 3 campus idéalement situés à Genève et Lausanne

  • Cours accessibles en présentiel, classe virtuelle et Hybride

Abonnez-vous à notre blog Suivre un cours n'aura jamais été aussi agréable, nous vous le garantissons !

Qu'avez-vous pensé de cet article ? 

Faites-le-nous savoir en commentant ci-dessous.